Histoire de Wavignies et témoignages du passé

cliquer sur les photos pour les agrandir

Blason_Wavignies_fr-svg

 
Le village de Wavignies, qui s’appelait alors Wambuniacae, est cité en 689 dans une Chartre, dite de « Vandemir de Chambly », dans laquelle une partie de son territoire est donnée à une Abbaye que l’on pense être celle de Saint-Denis.



La betterave sucrière

L’histoire récente de Wavignies est intimement liée à sa sucrerie, principale activité économique du village pendant un siècle. Créée en 1869, elle s’appelait la Sucrerie Duriez et Cie en 1877 et la sucrerie Humez ainé et Cie en 1880. En 1913, elle traitait 350 tonnes de betteraves et produisait 25 000 sacs de 100 kg. de sucre. Les sucreries familiales de Saint-Just, Bresles, Wavignies et La Neuville-Roy ont toutes fermé en moins de quatre ans dans les années 80.

 


Témoin du passé, l’église Saint-Simon et Saint-Jude fut Incendiée en 1615, il ne reste aujourd’hui que le chœur d’origine, datant de 1551. Un Christ en croix sur bois (XVII ème siècle) et une statue du Christ (XVI ème siècle) sont classés monument historique.



facture de battage de 1913                                                      facture de maréchalerie de 1914


mail JL Miallet


 Origine du nom de la rue de la Hercherie (ou rue Barbedaine)

Ce fut longtemps la plus importante du pays. Dans les mines on appelle hercheur ou hercheuse l’ouvrier ou l’ouvrière qui est chargé de faire circuler les wagonnets de minerai. On peut croire, par analogie, que le nom de rue de la Hercherie peut venir de ce que, avant le tracé actuel de la route de Paris à Amiens, c’était dans cette rue que se trouvait la poste aux chevaux et par là que se faisait le roulage. Rue de la Hercherie voudrait donc dire rue des charrois. Cette poste a été longtemps tenue par Barbe Budin, dont avec la prononciation picarde, on a fait Barbedaine.


Cantons

Wavignies a été chef-lieu de canton en 1790 et comprenait alors : Catillon-Fumechon, Le Plessier sur Bulles, Bucamps, Fresneau, Le Quesnel Aubry, Montreuil sur Brêche et Thieux. En l’an X des cantons furent supprimés et Wavignies incorporé successivement dans le canton de Froissy puis dans celui de Saint Just en Chaussée. Cantons de l’Oise


Le territoire de Wavignies

Il s’agit d’un vaste plateau à peu près triangulaire couvrant une superficie de 981 hectares à une altitude de 148 m (au niveau de l’église) sans cours d’eau, ni forêt sur son territoire. De larges et fertiles plaines agricoles entourent le village. Wavignies est une agglomération assez étendue du fait de ses nombreuses habitations individuelles entourées de jardins. En parcourant le village, on découvre des constructions modernes qui côtoient de respectables habitations traditionnelles avec poutres et torchis dont d’authentiques fermettes picardes reconnaissables par leurs granges et leurs porches élevés.